Laponie suédoise 2023

Kungsleden

J’ai fait mon tout premier trek sur la Kungsleden en Laponie suédoise. La « Voie Royale ». C’était en 2012. Onze ans après, j’y retourne. Alors certes, la Kungsleden et ses variantes, je les ai également parcourues plusieurs fois en été, en 2014 et en 2021. Cette fois-ci, c’est plutôt le côté pratique qui m’a tout d’abord motivé pour y retourner. En effet, la Kungsleden est équipée de refuges. C’est pratique et confortable pour un trek en hiver. J’avais terriblement envie de faire un trek cet hiver. Mais pas en mode « bivouac ». J’ai encore en tête le coup de blizzard qui avait plié ma tente en mars 2022 en Norvège. Même si tout le matériel est désormais réparé et de nouveau opérationnel, je préfère le confort des refuges.

Du coup, quitte à refaire un trek que j’ai déjà fait, autant en faire profiter quelqu’un d’autre. Et c’est avec ma sœur Céline que je me lance dans l’aventure. Elle n’est pas coutumière des randonnées au long cours et encore moins aux treks hivernaux mais elle est hyper motivée. Nous préparons donc cette aventure ensemble. Entrainement physique, achat d’équipements, organisation du voyage…

Début du voyage le 12 mars pour 8 jours de marche et 100 km. La Kungsleden entre Abisko et Nikkaluokta se fait en principe en 7 étapes. Mais la seconde étape entre Abiskojaure et Alesjaure est longue (22 km) et commence par 2 km de montée. Un début de trek un peu dur surtout quand il faut s’habituer à marcher avec des raquettes et tirer une pulka. Parce que, oui, nous aurons chacun notre pulka. Nous avons la possibilité de couper cette étape en deux en nous arrêtant dans la cabane de Radunjarga. Nous prévoyons donc 8 étapes et nous nous gardons un 9ème jour « joker » si besoin.

Comme il est difficile de trouver une pulka d’occasion, j’ai opté pour l’achat d’une nouvelle pulka toute neuve. Ma pulka que je possède depuis 2014 est une Snowsled. Celle que je viens d’acheter est une Fjellpulken 144 (le modèle que j’avais loué lors de ma première Kungsleden en 2012). 

Le parcours est le « classique » Abisko – Nikkaluokta. Voici la carte.

Question alimentation, comme d’habitude, nous allons embarquer des repas lyophilisés. Nous aurons un petit déjeuner faits de céréales (muesli, cruesli) et du lait Régilait. On ajoutera des fruits secs. Je cherche encore une solution pour les jus de fruits que j’aime bien prendre le matin. Ce que j’avais pris l’été dernier au Groënland, n’était pas très bon… Ensuite, un repas lyophilisé le midi (oui, on s’arrêtera faire une pause déjeuner), et un autre repas le soir accompagné d’un dessert (parce que nous sommes français et qu’en France, le dessert, c’est important ! Ça amuse beaucoup les autres trekkeurs dans les refuges). Et au cours de la journée, nous nous gaverons de petits gâteaux pour emmagasiner des calories dont nous aurons besoin pour marcher et pour nous tenir au chaud.